>> Jean-sébastien DAVIET ...

>> Jean-sébastien DAVIET ...

Nivolet - Revard : 47km / 2400d (050513)

Publié le 12 Mai 2013 par Jean-sébastien DAVIET (Traileur77) in année 2013, running, course, course d'entrainement, trail, blessure, aix les bains, bauges

Nivolet - Revard : 47km / 2400d (050513)

Cette année, le classique Trail du NIVOLET - REVARD fêtait son 11ème anniversaire. Il fêtait également Bernard & Marie Françoise Donzel, qui sont à l'origine de cet évènement et aux commandes de l'organisation depuis + de 10 années. Bernard avec son dossard 1 finira 1er de sa catégorie V3 !!! alors Félicitation Bernard, une victoire bien méritée sur TA course qui accueille les grands noms du trail. Cette année, la neige était omniprésente sur ttes les parties hautes du parcours, depuis le Sire jusqu'à la Croix du Nivolet, puis ensuite jusqu'à la Féclaz, avec plus d'un mètre de neige en forêt !!! bref des conditions "trail blanc". Autour du Revard, tjs de la neige, des névés, de la boue qui rend le sentier très glissant.

traileur77---JeanSebastienDAVIET---NIVOLET-REVARD---profil.jpg 

Départ de Voglans pour rejoindre rapidement Fournet, km5, avant d’attaquer la 1ère grosse difficulté, Le Malpassant, alt. 960m, 600m de dénivelé en 3 km. Après un plat descendant sur 2km vous arriverez à Pragondran (alt.830m) où le 1er ravitaillement vous attend. Vous attaquez ensuite, la 2ème grosse difficulté qui se décomposera en 1 ascension pour rejoindre la Croix du Nivolet : une première montée de 3 km pour rejoindre les prés sous la Croix (alt.1330m) puis une seconde pour atteindre le Sire (alt.1558m) et la croix du Nivolet par les crêtes, puis descente sur la Féclaz où vous attend le 2ème ravitaillement. Vous serez à la mi-course, km 25, dénivelé + 2005m – 945m. Le retour se fera par les pistes de ski nordique de Savoie Grand Revard, puis une des dernières montées pour arriver au sommet du Revard, (1538 m). La descente par le sentier du Pertuiset, au pied duquel le 3ème ravitaillement vous attend. Par un sentier vallonné vous rejoignez ensuite Méry avec un dernier point d’eau, l’arrivée à Voglans, 5 km, est toute proche.

 

Avant de pousser mon gros coup de gueule (qui n'a rien à voir avec l'organisation de cette course), MERCI pour cette 11ème édition, toujours très bien organisée , encore plus difficile à courir cette année en raison des conditions d'enneigement, mais agréable grace à une météo clémente.

traileur77---JeanSebastienDAVIET---NIVOLET-REVARD---P115086.JPG

 

Bon, je vais essayer de rester poli ... A TOUS CEUX QUI UTILISENT DES BATONS EN COURSE, SACHEZ QUE VOUS N'ETES PAS SEUL SUR LES SENTIERS !!! SACHEZ QUE LES BATONS E SONT PAS FAIT POUR BLESSER VOIR ELIMINER LES COUREURS !!! SACHEZ QUE LES BATONS NE SONT PAS DESTINES A ETRE UTILISE DANS UN RAYON DE 360° !!! SACHEZ QUE ... !!! ça parait d'une évidence limpide tout ce que je raconte, je suis même sur que presque 100% des utilisateurs de batons sont respectueux des bonnes manières ... mais malheureusement il reste une minorité sans gêne et dangereuse !!!

 

Pourquoi ce coup de gueule ? eh bien un gros c.....d a trouvé le moyen de coincer (dès le km 5) un de ses batons entre mes guiboles !!! Je n'étais pas derrière lui, j'étais sur son coté gauche un peu en retrait. Bref, ça a fait mal, ça a coincé "je ne sais quoi" derrière mon mollet gauche, presque dans la pliure du genou. J'en ai chié (ah merde j'avais dit que je resterai poli !) pendant 42 bornes, car ce n'est pas facile de courir avec une "jambe de bois" !!! il m'était impossible de plier normalement ma jambe, seulement 30% de flexion sans trop de douleurs !!! Imaginez le sénario dans la boue, et dans la neige lorsque l'on enfonce jusqu'aux mollets / genoux !!! Outre cette course, j'ai du annuler 3j de rando dans les Gorges du Verdon ... j'ai du annuler 2j de rando/course avec mon ami Jérome dans le Massif de la Ste Victoire ... et à ce jour je ne peux toujous pas courir sans que la douleur revienne ...

 

@+

 

Commenter cet article

bertrand 10/09/2013 11:57

Je trouve enfin quelqu'un qui comprend mon soucis avec les bâtons. Il m'est arrivé la même mésaventure cette année sur la CCC. un bâton coincé entre mes jambes par un concurrent à côté qui prenait
son bidon pour boire. Bilan moins grave que toi, juste une petite plaie sur le tibia. C'est dommage de voir ce type d'incident.

Jean-Luc DAVIET 15/05/2013 18:30

On apprécie le Trail du Nivolet Revard pour l'organisation. Par contre l'attitude d'un coureur manipulant ses bâtons comme des rames d'aviron est déplorable. A bon entendeur salut.
Jean-Luc DAVIET